S'inscrire

Ronda

Ronda


Ronda est une des plus anciennes villes d’Espagne, elle est coupée en deux par le río Guadelevín, qui coule à travers une gorge profonde appelée El Tajo, longue de quelque 500 m et profonde de 170 m, que l’on franchit en empruntant le Puente Nuevo (Pont Neuf).

Nous avons adoré cette ville, nous y avons passé une seule journée mais on est rentré avec des vues et paysages magnifiques ! Vous trouverez d’ailleurs quelques-unes de photos que nous avons prises.

Elle est située à 103 km de Malaga (1h30 de voiture) et à seulement 68km d’Estepona (1h de voiture), elle constitue l’évasion idéale pour une journée culturelle.

Ronda c’est aussi un des plus anciens centres de tauromachie d’Andalousie, dont elle est considérée comme la capitale spirituelle encore de nos jours. C’est dans cette ville qu’est né ce que l’on appelle la corrida moderne.

Je vais vous énumérer les choses que nous avons visiter sur place. La visite va commencer au pied de l’Arène de Ronda car juste devant la place se trouve l’office du tourisme et vous pourrez y prendre le plan de la ville.

Les Arènes de Ronda

On démarre la visite avec les arènes qui font parties des plus anciennes espagnols (en espagnol plaza de Toros de Ronda). Elles ont été construites en 1785 par le même architecte qui a édifié le Pont Neuf, elle peut accueillir jusqu’à 5 000 spectateurs.

Les arènes se visitent comme un musée et vous trouverez un PDF téléchargeable (en français) juste ICI. Visitez leur site internet il retrace en détail toute l’histoire de ses lieux .

Le Mirador de Ronda

Depuis les Arènes de Ronda, empruntez ensuite le paseo Blas Infante pour vous rendre au bord de la falaise. Commencez par le côté droit (qui se termine en cul de sac) et suivez le jusqu’au bout, vous longerez le bord de la falaise et pourrez admirer de très beaux panoramas sur la vallée en contrebas.

Rebroussez ensuite le chemin pour vous rendre au Mirador de Ronda. L’occasion de se faire une petite frayeur sur la passerelle qui surplombe le vide et de se rendre compte de la situation exceptionnelle de ce village perché.

Je vous laisse admirer cette vue unique, nous y sommes restés postés une quinzaines de minutes à admirer ce paysage.

Le Pont Neuf

Poursuivez votre chemin vers la Plaza España et vous apercevrez enfin le Pont Neuf, le lieu d’intérêt principal de Ronda et l’emblème de la ville qui se trouve sur toutes les cartes postales ! En traversant le pont, du côté gauche vous pouvez faire une halte au mirador de Aldehuela.

Terminé en 1793, après 42 ans de construction (rien que ça !), le Pont Neuf enjambe la vallée et permet de relier la vieille et la nouvelle ville auparavant séparée par la vallée El tajo et le fleuve Guadalevin. Ce spectaculaire pont fait près de 100 mètres de haut.

Pour avoir la plus belle vue sur le pont et réaliser la photo parfaite, suivez la calle Tenorio jusqu’à arriver à la plaza de Maria Auxiliadora. Un chemin vous permettra de descendre jusqu’au premier point de vue.

Attention le point de vue n’est pas très sécurisé, faîtes attention où vous mettez les pieds et aussi à votre appareil photo. Chaque année, des centaines d’appareils sont retrouvés dans le fond du ravin.

Vous pouvez ensuite descendre au second point de vue qui vous permettra de voir le pont mais également la cascade et la rivière qui coule en dessous. Deuxième occasion de réaliser de belles photos.

Plaza Duquesa de Parcent

Continuez ensuite la balade vers la plaza Duquesa de Parcent, considérée comme l’une des plus belles et des plus pittoresques de la ville. Tout autour sont situés plusieurs monuments dont l’hôtel de ville mais le plus remarquable est sans conteste l’Iglesia de Santa Maria la Mayor.

La construction de cette église a pris près de 200 ans et présente un mélange de style renaissance et gothique. N’hésitez pas à pénétrer à l’intérieur pour admirer ses nefs et ses colonnes de style gothique, son chœur de 2 étages de style renaissance et pour finir différents éléments baroques. Ensuite posez-vous sur les petites terrasses justes devant et commandez-vous une bière bien fraîche. À Ronda il fait très chaud en été!

La Puerta de Almocabar et les murailles arabes

Poursuivez votre chemin par la Calle Arminan et la Calle Cuesta de las Imagenes pour vous rendre à la Puerta de Almocabar.

En raison de sa situation géographique, et grâce à ses hautes murailles et à ses portes, construites pendant la période islamique, Ronda faisait partie des villes imprenables d’Andalousie.

A l’époque musulmane, la Puerta de Almocabar constituait l’entrée principale de la ville et la porte la plus grande. Elle est entourée par deux tours semi circulaires lui conférant une valeur de défense.

Vous trouverez d’autres parcelles de murailles notamment dans le secteur Est de la ville avec la porte de la Cijara et dans le quartier Ouest avec les murailles de l’Albacara construite pour protéger les moulins. Vous pouvez aussi y voir 2 autres portes: la porte des moulins (Puerta de los Molinos) et la porte du vent (Puerta del Viento).

On ne les a faits mais il fallait que je vous en parle !

Détendez-vous un peu dans les bains arabes de Ronda

Également appelés bains arabes de San Miguel , ces bains sont situés à l’entrée de la ville en dehors de la zone fortifiée. Ils sont préservés de l’ère musulmane dans laquelle ces types de salles de bains étaient très courants. De plus, ce sont les bains les mieux conservés de toute la péninsule espagnole. Vous pourrez d’ailleurs voir la chaudière qui servait à chauffer l’eau. Jetez un œil au plafond et vous verrez les aérations en forme d’étoiles directement inspirées de l’Alhambra de Grenade et de ses bains. Y passer un après-midi doit être tout simplement génial, cette activité figure d’ailleurs sur notre Checklist des choses à faire lorsque nous y retournerons.

Route des vins et domaines viticoles de la Serranía de Ronda

Il y a une route des vins en Andalousie pour tous les amateurs, je l’ai appris en préparant cet article et je me le suis noté pour vous en parler prochainement.  Sachez toutes fois qu’elle passe par Ronda et voici le contact sur place si vous êtes intéressés pour une dégustation des vins de Bodegas, ils y parlent anglais et bien évidement espagnol.

Musée Bandolero

Comme son nom l’indique c’est le musée des bandits, il a pour but de représenter le banditisme Andalous. Il est composé de cinq salles telles que « Les voyageurs romantiques et la documentation », « Le banditisme en direct », « Les célèbres bandits », « Ceux qui ont suivi la piste – Guardia Civil » et une salle intitulée « Armes et témoignages écrits », tous sont remplis d’histoire d’une valeur historique incalculable sur les bandits, les voyageurs romantiques, les passeurs, l’histoire de la garde civile, etc. 

Si vous êtes intéressés voici leurs coordonnées

  • Musée Bandolero, C / Armiñan, 65 – 29400 – Ronda (Málaga)
  • Telf: 952877785 (11h00 – 19h00)

Le Museo del Bandolero,  est situé à moins de 50 mètres de l’église de Santa Maria Maggiore et la ville de Ronda, à proximité du Palais de Mondragón et à 150 mètres de Puente Nuevo ou de Tajo de Ronda.

Horaires et prix

  • Automne et hiver à partir de 11h00. à 19h00.
  • Printemps et été 11h00. à 20h00.
  • Prix du musée 3,75€

Dernier conseil avant de finir ce blog, À Ronda il fait très chaud, les rues sont escarpées donc pensez à prendre de l’eau, un chapeau et pas de talons !

Si vous avez visité Ronda dites moi en commentaire ce que vous en avez pensé. Je vous dis à très vite 🙂

Maria

Merci à Voyages TipsImanes de viajeCaracoles viajero

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer